L'Islande pour les nuls



Revoilà la touriste qui n'aime pas les touristes !


Mývatn - juillet 2013


La haute saison arrive à grands pas en Islande. L'île est sublime à toutes les périodes de l'année mais l'été reste le moment le plus propice pour la découvrir.


Hverir - juillet 2013


Jour quasi-permanent, pistes ouvertes, météo souvent clémente (à vérifier quand même sur vedur.is avant chaque départ en excursion), tous les astres semblent alignés pour vous faire passer un moment inoubliable.


Jarðbodin við Mývatn - juillet 2013


Le seul inconvénient est que vous ne serez pas seuls: près de la moitié des touristes à l'année qui visitent notre belle Thulé le font entre juin et août. Depuis 2010, l'Islande connaît un succès grandissant: de 495 000 voyageurs il y a 8 ans, jusqu'à 2 millions devraient venir en 2018.

C'est une bonne chose pour les Islandais: certains peuvent louer leurs biens aux étrangers et arrondir leurs fins de mois, le secteur du tourisme recrute à tour de bras, Reykjavík est devenue une ville vivante et dynamique et la concurrence dans l'aérien offre désormais des prix raisonnables aux insulaires qui peuvent partir plus souvent en vacances sans se ruiner.


Café Paris - août 2017

Austurvöllur - août 2017


Il y a évidemment une contrepartie à ça. L'écrivain Alda Sigmundsdóttir a écrit un petit manuel à notre attention pour mieux appréhender le pays et ses habitants. Son livre n'est pas à charge contre les touristes, juste factuel et truffé d'anecdotes rigolotes et toujours intéressantes.

Sans tout vous dévoiler, j'ai fait un résumé des parties nous concernant, nous les touristes à qui les Islandais vouent une sorte d'amour/haine assez compréhensible pour une nation de seulement 350 000 personnes. On les a sortis de la crise financière de 2008 mais on est vraiment nombreux. Très nombreux. Trop nombreux ?


Nana aime Alda


Nous n'y pouvons pas grand-chose mais les Islandais sont tristes de ne plus profiter de leurs sites naturels comme avant. La région du Cercle d'Or ou la lagune glaciaire Jökulsárlón sont désormais surpeuplées. L'office du tourisme islandais nous invite à mieux nous répartir sur le territoire. Pensez par exemple aux fjords de l'Ouest, visités par seulement 15% des touristes, ou à ceux du Nord-Est, région la plus ensoleillée du pays !


Seules au monde dans les Westfjords - juin 2016


Pour revenir à Alda, elle apporte un éclairage supplémentaire sur nos comportements qui énervent les Islandais sans que nous en ayons forcément conscience.

Voici ses conseils:

Si vous allez à la piscine, douchez-vous nus et avec du savon ! Personne ne vous regardera...sauf si vous ne vous pliez pas à cette règle d'hygiène élémentaire. Pour info, les piscines ne sont pas chlorées. Trop de visiteurs ayant zappé la case "douche", la piscine reykjavikoise Laugardalslaug est de plus en plus désertée par les locaux.

La piscine de Kirkjubæjarklaustur - novembre 2017

La piscine de Laugarvatn - juin 2011



Arrêtez d'ériger des cairns ! Ceux visibles dans le pays existent depuis l'ancien temps où les cartes routières et autre GPS n'existaient pas. Ils servaient juste à se repérer. Ceux construits par les touristes ne servent à rien, sont considérés comme une pollution visuelle par les Islandais et donc détruits. Seul le site de Laufskálavarða dans le sud est dédié à l'érection de cairns pour se souhaiter bonne chance avant d'entreprendre un voyage.


Oups, j'ai fait un cairn - juin 2011


Pareil pour la manie de jeter des pièces de monnaie dans l'eau. C'est NON à part à Peningagjá à Þingvellir.


Le long de la rivière de la cascade Öxarárfoss se trouve Peningagjá - août 2017


Si vous voyagez en camping-car, on ne se gare pas n'importe où dans la nature. Ça n'est pas non plus une raison pour squatter le parking des hôtels pour bénéficier du wi-fi et se laver gratos. Les gérants de ces établissements bossent dur pour les maintenir à flot. Un peu de respect pour le travail des gens, djöfull !!!


Mon auberge de jeunesse à Vík - juin 2011


On ne nourrit pas les chevaux non plus. Quelques gratouilles si vous voulez, après vous être assurés d'être stationnés correctement (le bord de la route n'est pas un parking, ça rend nos Vikings hystériques) et c'est tout !

Certains petits équidés - qu'il ne faut jamais appeler poneys - sont en cours d'élevage. Les gaver alors qu'ils sont en train d'apprendre des "tours" avec des récompenses gourmandes ruinent le travail des éleveurs !


Flúðir - août 2017



Je crois que voilà son conseil le plus primordial: ne vous mettez pas en danger sur cette île casse-gueule ! Et ne faites pas prendre de risques inutiles aux sauveteurs bénévoles de l'île qui sont des pères et des mères de famille !

Outre la météo à prendre en compte avant une balade, jetez toujours un œil sur Safe Travel Iceland. Marcher sur des icebergs est interdit, partir sur un glacier sans guide aussi. Quand une plage est fermée au public, c'est pour une bonne raison. Et si vous rencontrez un Islandais qui vous déconseille de partir en rando là tout de suite maintenant, écoutez-le, helvítis útlendigar ! Ça fait juste des générations que les mecs sont là, quoi...


Fláajökull - novembre 2017


Ne vous éternisez pas dans la capitale. Ses habitants comprennent bien son attrait sur nous mais y vivre devient un enfer pour eux: bus dans les rues mal adaptées, bruit des valises à roulettes au milieu de la nuit, inflation des prix, passage de drones incessants, hôtels et magasins à touristes partout...et + de visiteurs que de Reykjavikois ! Mettons-nous à leur place un instant ! Garðabær, Kópavogur, Hafnarfjörður, Mosfellsbær, il y a plein de petites villes sympas autour dans un périmètre de 15/20 minutes maximum avec un bon réseau de bus ! Dispersons-nous les amis !


Mon deuxième chez-moi à Hafnarfjörður - novembre 2017



Je vous invite vraiment à dévorer son livre et ses histoires cocasses avant de partir pour la plus belle île du monde - et ses autres bouquins aussi d'ailleurs ! Tous ne sont pas encore traduits en français.


Acheté à Reykjavík. Une pépite


The little book of tourists in Iceland: tips, tricks, and what the Icelanders really think of you --> https://amzn.to/2spB09z 

Le petit livre des Islandais du temps jadis -->https://amzn.to/2kz7BX2 

Le petit livre du peuple caché: 20 histoires d'elfes tirées du folklore islandais --> https://amzn.to/2shLI2I

The little book of Icelandic: on the idiosyncrasies, delights and sheer tyranny of the Icelandic language --> https://amzn.to/2srrgLU

The book of the Icelanders --> https://amzn.to/2IYA5UD

UNRAVELED : a novel about a meltdown --> https://amzn.to/2xthqPA

Living inside a meltdown: 10 people share their experience of the icelandic economic collapse --> https://amzn.to/2shjmp8