Göteborg et la côte Ouest


Après avoir passé près de 2 semaines entre la jolie Dalécarlie et la région sauvage du Dalsland, je vous avoue que j'avais moyennement envie d'aller à Göteborg, si ce n'est pour revoir des amis de longue date qui s'y sont installés.

Je suis un rat des champs qui tourne très vite en rond en ville.

Arrivée donc avec un a priori, je n'ai pas vraiment été séduite lors de ma première rencontre avec la deuxième plus grande ville du pays : un port industriel, une avenue principale sans âme, je ne suis pas vraiment à l'aise. Il faut dire que le ciel moutonneux du premier jour, contrastant avec les journées lumineuses du centre de la Suède, n'a pas aidé.


Göteborg


Hormis le quartier bohème de Haga, avec ses chaleureux cafés et ses boutiques à l'esprit brocante, je ne conseillerais Göteborg qu'à ceux qui courent les musées, ce qui n'est pas mon cas quand je voyage en famille.





L'ambiance change complètement le soir par contre, quand les étudiants prennent possession des lieux. Je me dois d'y retourner un jour, quand les Gotembourgeois ne seront pas en vacances ailleurs, histoire de prendre le pouls de cette ville qui, j'en suis sûre, mérite une seconde chance (d'autant qu'un lumbago persistant m'a bien gâché mon séjour).


Kungsgatan, l'une des rues principales de Göteborg


Curieusement, je trouve que la vraie force de Göteborg, ce sont ses quartiers résidentiels où la nature se fond complètement dans le paysage urbain. Une biche traversera même le jardin de la maison où je loge dans le quartier d'Askim, c'est dire !

L'immense parc de Slotsskogen est un havre de paix où l'on peut admirer le roi élan avant de se prendre une douceur à la villa Belparc.


Slotsskogen


Et si vous voulez vous baigner, vous pouvez faire trempette dans le lac Sisjön, agréable et familial, à seulement 10 minutes du centre-ville. Pour les moins frileux, il reste ma Mer du Nord adorée...

C'est d'ailleurs en remontant la Mer du Nord vers la frontière norvégienne que l'on découvre la magnifique côte du Bohuslän. La lumière est étrangement irisée, tout comme ses îlots de granit rose qui parsèment toute la côte Ouest.


Hållö


Si vous n'aimez pas la foule estivale, sautez à bord d'un bateau d'Hållöfärjan, au départ du port de Smögen, et rendez vous sur l'île d'Hållö en 10 minutes, une réserve naturelle. Vous aurez largement de la place pour vous trouver de gros rochers bien plats et chauffés par le soleil. Moins exposée au vent dans ses criques, la baignade y est envisageable !


Hållö


Et pour retourner doucement à la civilisation, un phare et une auberge de jeunesse, isolés mais ouverts, se situent au bout de l'île et offrent une vue sur la mer à couper le souffle !

Je parle souvent de "désolation magnifique" quand j'évoque mon Islande. Je pourrais en faire de même avec Hållö, la chaleur en plus (l'été).

Quant aux fidèles lecteurs de Camilla Läckberg, une journée dans l'agréable bourgade de Fjällbacka est à prévoir ! Vous y découvrirez les lieux si souvent cités dans les aventures d'Erica 😉





Bref, si vous visitez Göteborg un jour, n'oubliez pas que son vrai trésor est sa côte - et ses fabuleux fruits de mer !


Les moules de la Mer du Nord