Vol au-dessus d'un pays de fou




Aujourd'hui, samedi 2 mai 2015, c'est le retour à Reykjavík après 1 semaine passée en pleine nature. Moment toujours un peu compliqué quand on est un rat des champs.


Perdues dans le nooooord


Pour terminer en apothéose, Carine et moi avons programmé un retour sur la capitale depuis Akureyri...en avion !!!!

Mais avant de découvrir la plus belle île du monde depuis le ciel, nous avons quitté la région de Mývatn au matin. Il faut compter environ 1h30 pour rejoindre Akureyri, la capitale du nord de l'Islande - et la deuxième ville du pays.

Bien qu'en mai, la route était encore parfois un peu limite. Je ne m'attendais pas à voir encore autant de neige à cette époque de l'année ! 




En route, nous nous sommes arrêtées un bon moment aux chutes d'eau de Góðafoss. Si je n'avais pas été emballée lors de ma première visite en juillet 2013 (des cars de touristes, ma phobie...), le site était cette fois fantasmagorique avec son manteau neigeux.  








Allez, fin des grands espaces, retournons à la civilisation !

Pour reprendre doucement contact avec la race humaine, Akureyri est une ville idéale: pas trop grande mais avec tout ce dont on a besoin quand on est un citadin. Il n'y a qu'une rue principale, Hafnarstræti, sur laquelle se trouvent des boutiques et des cafés qui font aussi office de salle de concert. C'est juste une rue mais je l'aime beaucoup. Je ne saurais trop vous recommander le café Bláa Kannan au numéro 96 !





L'autre rue à ne pas manquer, c'est Eyrarlandsvegur, celle qui mène au jardin botanique. Plein de jolies maisons à voir, très modernes pour les unes et avec un charme désuet pour les autres. Et cette vue sur le fjord, cette vue !






Quelques heures suffisent pour faire le tour de la ville mais y passer du temps est vraiment très agréable.

J'y suis restée une semaine en été il y a 2 ans et n'ai pas eu le temps de m'y ennuyer - notamment grâce à la piscine géothermale d'Akureyri, la piscine islandaise préférée de mon fils aîné :)

Après notre déjeuner au Bláa Kannan, Carine et moi nous sommes rendues à l'aéroport de poche d'Akureyri. Si vous êtes aviophobes, fuyez pauvres fous ! Les avions d'Air Iceland qui s'y posent ressemblent à des Playmobil® et le décollage depuis Eyjafjorður, le plus long fjord d'Islande, est....bruyant. 






Personnellement, j'ai trouvé le vol superbe ! Embarquement rapide, décollage à l'heure et vol très court. Air Iceland vous permet de relier le Nord à Reykjavík en 45 minutes alors qu'il faut compter près de 5 heures par la route. Ayant trouvé des billets à 48 euros par personne (sans sélection de siège, ni bagage), je ne suis pas mécontente de l'expérience.

Je n'avais jamais eu l'occasion de voir l'Islande depuis les nuages. C'est dans ces moments qu'on réalise qu'on est vraiment des microbes à l'échelle de la planète...




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire