Lanzarote, l'autre île noire (part. I)



Samedi 08/08/15

Enfin !

Depuis le temps que je rêve de découvrir l'île espagnole de Lanzarote, dont les paysages ne sont pas sans m'évoquer l'Islande, m'y voilà après de longs mois d'attente.

Partie de Paris avec mes hommes à 08h30, je suis arrivée vers 18h00 à Arrecife, après une escale de 5 heures à Madrid. Beaucoup de fatigue et de stress à bord avec les orages mais la récompense fut belle !

Parce que oui, Lanzarote a bien ce petit côté islandais avec ses 300 volcans et re-oui, l'île est sauvage comme j'aime !




J'avais un peu peur du monde à cette époque de l'année mais c'est carrément supportable, tout du moins là où j'avais mon hébergement.

La partie méridionale de l'île étant la plus touristique, j'avais réservé....à l'opposé, dans l'agréable village de Nazaret.


Nazaret


Les villages à Lanzarote, c'est un enchevêtrement de maisons cubiques et blanches. Je trouve que ça leur donne une touche mexicaine, hombre.







Quant à notre location, c'était un rêve !

Dans le pur style canarien, sa terrasse gigantesque, avec piscine privée, offre une vue dégagée sur les volcans et la mer.





L'intérieur est nickel et dispose de tout le nécessaire pour une famille. Vous n'aurez donc aucune mauvaise surprise si vous décidez un jour de louer la maison de Zoe. Il faudra juste penser à nourrir Cleo et Jessica, les gardiennes de la Villa Oasis.




Cleo et Jessica


Les courses faites au Spar de Tahiche, le seul supermarché du coin ouvert jusqu'à 22h00, la soirée s'est vite terminée au lit, non sans un bain de minuit avant pour 2 de mes hommes. Vous n'aurez évidemment aucune photo :)