Des chevaux et une femme



                                                   Portrait de passionnés d'Islande: Aurélie






Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m'appelle Aurélie et j'ai 31 ans. J'habite à Paris où je travaille la semaine et passe mes week-ends entre Dunkerque et la Belgique.

Passionnée par l'Islande (forcément), je suis également férue de sport et pratique régulièrement l'équitation avec ma jument Gee Gee.

J'apprends l'islandais depuis 2 ans.


À quand remonte ton coup de foudre pour l'Islande ?

Le début de mon histoire d'amour avec l'Islande est assez atypique. J'y suis allée pour la première fois en mai 2013...contre mon gré !

Je vivais alors aux Etats-Unis. Mes parents, restés en Europe, ont voulu organiser un voyage en famille. Ne souhaitant pas rentrer pour quelques jours de vacances seulement, mon père a proposé l'Islande, à mi-chemin entre ces 2 continents. Il y avait passé 2 semaines en 1970 et en avait ramené des photos de paysages surréalistes et de l'éruption du volcan Hekla.

À l'époque, j'étais plus attirée par la chaleur et les belles plages et n'étais donc pas du tout emballée ! D'ailleurs, je n'ai même pas pris le temps d'ouvrir un guide avant le départ ! Je n'ai découvert cette destination qu'en avion, en feuilletant le magazine d'Icelandair où je me suis dit " Ah, ça a l'air pas mal quand même ! Et il y a des chevaux, super !"

Après 4 jours passés entre Reykjavík, la région du Cercle d'Or et la péninsule Snæfellsnes, je me suis surprise à pleurer à l'aéroport en attendant mon vol retour, tout en me promettant de revenir rapidement au pays des glaciers et des sources d'eau chaude.

Sur le Snæfellsjökull


Combien de fois y es-tu allée depuis ?


11 fois ! Je vais bientôt arrêter de compter !


Beaucoup reviennent d'Islande complètement accro. Comment l'expliques-tu ?

J'en suis revenue moi-même complètement accro et ne me l'explique toujours pas ! Je pense que l'Islande nous rend vivant, qu'elle nous remet à notre place d'être humain avec ses paysages grandioses. On se doit de s'y adapter et de la respecter. Elle se mérite.

Cette terre me rend heureuse, je m'y sens bien et y vis mes émotions à fond. C'est mieux que le canapé d'un psy ! Elle a d'ailleurs eu un gros impact sur ma vie et sur certains de mes choix.


Quelle est ta région préférée ?

J'aime beaucoup le nord de l'île, du côté d'Akureyri. C'est une ville charmante que je trouve très agréable.

Les fjords de l'ouest me plaisent énormément aussi. Le cadre est superbe et on ressent la rudesse des conditions de vie dues à une météo difficile. J'y ai rencontré des gens très accueillants.


Si tu étais un paysage islandais, lequel serais-tu ?


Bolungarvík, dans les fjords de l'ouest.




Quels conseils donnerais-tu à quelqu'un qui se rend en Islande pour la première fois ? 


Je lui conseillerais de faire fonctionner ses 5 sens à fond, de profiter de chaque expérience car chaque expérience est unique en Islande ! Et de respirer à fond, surtout quand on habite Paris !

Je l'inviterais aussi à utiliser son bon sens en respectant les consignes des locaux. Inutile de se mettre en danger pour quelques photos ! Si les conditions météorologiques sont mauvaises, mieux vaut changer ses plans car de toute manière, il y a toujours un plan B sympa en Islande !


Tu pratiques l'équitation. Que peux-tu nous dire sur le cheval islandais ?

Pour ceux qui ne sont jamais montés à cheval, le cheval islandais est parfait ! Sa petite taille, son caractère en or et ses allures très confortables sont ses grands atouts. Pour la balade, il a le pied sûr et ne recule pas devant la rigidité du terrain.

Mais j'en ai eu vite assez des promenades pour touristes et suis allée plus loin en montant avec un entraîneur. Et là, je reconnais avoir galéré avec le " tölt " et le " skeið ", 2 allures propres au cheval islandais. C'est un vrai dressage mais quelles sensations formidables !



Quels sont tes derniers coups de cœur musicaux islandais ?

Je suis en train de découvrir Samaris, avant d'aller les voir prochainement en concert à Paris.

Sinon, j'écoute Agent Fresco, Dikta, Gréta Salóme, qui va représenter l'Islande à l'Eurovision, Puffin Island, Glowie, Helgi Björns, etc. Et je suis toujours fan d'Ásgeir, Jónas Sigurðsson, Hjaltalín, Moses Hightower, Árstíðír...il y en a tellement !



Avec les membres d'Agent Fresco








Tu apprends l'islandais. Des envies d'expatriation ?

C'est une question à laquelle il est difficile de répondre. J'ai commencé à apprendre l'islandais assez tôt, 6 mois seulement après mon premier voyage. C'était plus un coup de tête qu'un vrai projet d'expatriation.

Bien sûr, vivre en Islande serait un rêve pour moi mais plusieurs choses me retiennent malgré tout.

D'une part, ma jument Gee Gee, qu'il m'est interdit d'emmener avec moi, les règles concernant l'importation des chevaux en Islande étant très strictes.

Et puis ce pays, c'est comme un refuge pour moi, un petit coin de paradis. Y habiter me ferait peut-être perdre un peu de cette magie, mais je réfléchis à la question quand même !  




Prévois-tu d'y retourner prochainement ?

Demain ! Et certainement encore 2 ou 3 fois dans l'année. J'aime l'idée d'y avoir déjà des vacances de programmées, même si ça n'est pas pour tout de suite.


Le mot de la fin ? 

Takk kærlega og komdu til Íslands ! Venez en Islande !





Merci à Aurélie de m'avoir donné un peu de son temps et pour l'envoi de ses photos. Je lui souhaite donc un très beau douzième voyage sur la plus belle île du monde ! Góða ferð !