Helsinki


Samedi 20 août 2016

Aaah ! Des barbus, des cheveux fluos, des tatoué(e)s et des métalleux.ses ! Je reconnais enfin ma Scandinavie !

Après une dizaine de jours un peu gentillets entre Turku et les îles Åland, il était temps de remettre un peu de rock dans ma life ! Direction Helsinki !





C'est que la Finlande a le plus grand nombre de groupe de métal par habitant et ça se voit ! Bon, il y a aussi de belles blondes angéliques, hein... Mesdames, si vous êtes complexées et/ou jalouses, fuyez les capitales scandinaves, c'est un défilé permanent de nanas parfaites.

Parcourir la capitale finlandaise a été un vrai bonheur ! J'avais lu çà et là que c'était plus une ville à vivre qu'à découvrir et sans véritable identité, parce que tiraillée entre son passé d'appartenance à la Suède et sa soumission d'une centaine d'année à la Russie.

Je trouve justement que ça fait un charmant mélange. L'influence suédoise est indéniable sur certains bâtiments, à mi-chemin entre la classe de Stockholm et le côté industriel de Göteborg. Tout est d'ailleurs traduit en suédois. 


Nosturi 
Rue Tehtaankatu 




















Quant à l'empreinte russe, on peut également la voir un peu partout en ville, de la statue d'Alexandre II fièrement érigée sur la place du Sénat, à la cathédrale orthodoxe Ouspenski qui surplombe la place principale Kauppatori. Rappelons que nous ne sommes qu'à 400km de Saint-Pétersbourg...


La cathédrale Ouspenski au fond


L'autre édifice imposant qui fait face à Ouspenski est la cathédrale Tuomiokirkko, qui elle représente le luthéranisme, la religion dominante dans toute la Scandinavie. Helsinki aurait-elle trouvé la recette miracle pour que plusieurs religions se tolèrent sans tensions ?


Tuomikirkko


Pour ceux dont la vieille pierre n'est pas la tasse de thé, la capitale reste une ville dynamique, très axée sur le design, dont la célèbre marque finlandaise Marimekko est largement représentée.

Hasard du calendrier, j'étais en ville pour le Helsinki Festival, qui est le plus important festival artistique multidisciplinaire de Finlande: grills sur l'esplanade, reprise jazz des Daft Punk au coin de la rue, gens qui rient et gens qui chantent, le tout dans un esprit bon enfant, loin des vicissitudes du plan Vigipirate (soupir).


Meripuisto








Esplanadi


Plutôt rat des champs l'été, Helsinki la citadine aura pourtant été la belle surprise de mon voyage en Finlande.

Elle reste une ville à dimension humaine, où des "poumons verts" se trouvent à chaque coin de rue et, luxe ultime, elle est bordée par la Mer Baltique dont l'air vivifiant chasse les odeurs de circulation. Alors sûrement ville très agréable à vivre mais aussi à découvrir !


Le long de la Baltique


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire