Chez les elfes


Lundi 07 août 2017

Point météo matinal sur vedur.is. Il fait beau partout, et aucune alerte du côté de Safe Travel Iceland, même pas drôle.

En Scandinavie, quand le soleil brille, tout le monde se rue dans la nature. Notre choix est donc vite fait. Après nos 5 heures aller-retour de route pour Hveravellir la veille, ça sera balade tranquille dans la vallée féérique de Þjórsárdalur.

L'étrange vallon de Gjáin, qui signifie "faille"


Þjórsárdalur ne se trouve qu'à une grosse demi-heure de notre maison à Hrepphólar et plein de jolies choses nous attendent en route.

Même en haute saison, vous serez tranquilles dans cette partie de l'île. Il suffit de sortir de la route 1 qui fait le tour du pays, empruntée par tous les voyageurs, pour retrouver de la tranquillité.

Notre premier arrêt sur la route 32 n'est pas dans les guides. On a vu un panneau "point de vue", on s'est arrêté comme des moutons islandais. C'est un petit mont qui s'appelle Gaukhöfði. À son sommet, on prend dans la poire toute la démesure des paysages de Thulé.


La rivière Þjórsá vue d'Haukhöfði


La rivière Þjórsá est la plus longue du pays. C'est une rivière glaciaire provenant directement de la fonte des glaciers Vatnajökull et Hofsjökull qui part se jeter dans l'Atlantique. On a bien fait d'y faire une bêêêlle pause.

On a ensuite continué notre route pour aller voir la cascade Hjálparfoss et je suis littéralement tombée amoureuse (encore ?!) de ce coin. Cette vallée est sortie tout droit d'un conte de fée ! Les fleurs d'angéliques recouvrent la plaine sur des kilomètres et avec la lumière éthérée du nord, je ne serais pas surprise de voir passer une licorne. Quant à Hjálparfoss, on a deux cascades pour le prix d'une, à l'image de la généreuse Islande 😉


Hjálparfoss


J'ai oublié de vous dire que la dernière station N1 (essence, sandwiches, tout ça) se trouve au niveau d'Árnes. On a donc fait demi-tour pour aller se restaurer avant de repartir à l'aventure. Pas malin de notre part mais heureusement, la boucle est courte et les principales curiosités se trouvent proches les unes des autres dans cette région. Si vous allez dans les Hautes Terres à Landmannalaugar via cette route, pensez à y faire le plein de tout.

Après la nature à l'état brut, arrêt culture à la ferme Þjóðveldisbærinn. C'est une reconstitution de l'ancienne ferme viking Stöng, située à quelques kilomètres derrière et dont il ne reste que des ruines. Le cadre est superbe et les bâtiments franchement photogéniques. Après, 10 euros l'entrée pour la visiter, ça fait mal au derche.


Þjóðveldisbærinn


Ça reste intéressant mais la visite est courte, très courte. On était assez déçu jusqu'à ce qu'on lise qu'il était autorisé de toucher les objets exposés. Par respect pour ma troupe, je ne vous montrerai aucune des photos prises à l'intérieur mais sachez que vous pouvez essayer des robes ou vous rouler dans des peaux de bêtes. Je n'en dirai pas plus si ce n'est qu'on n'a pas dû redorer le blason des touristes français. Rhoo, puis allez ! Je fais ma balance !


Ce sont les miens
C'est pas le mien


Le soleil brille de plus en plus et je suis à 2 doigts de faire péter le débardeur. Ça sera chose faite dans l'heure qui suit, dans les gorges de Gjáin.

Pour vous rendre de la ferme Þjóðveldisbærinn à Gjáin, 2 choix s'offrent à vous. Soit vous prenez la route à droite pour vous garer sur un parking au plus proche des cascades de Gjáin, soit vous prenez une piste défoncée à gauche qui vous mène à 2 petits kilomètres à peine du site.

On a évidemment choisi la deuxième option. Les trous et les bosses ne m'avaient pas manqué mais ce trajet est vraiment très court. Garez-vous au niveau de l'ancienne ferme Stöng et remontez le long de la rivière à pied.


La piste vers Stöng et Gjáin


Le lieu est enchanteur ! C'est une randonnée vraiment facile. Vous serez accompagnés par le glouglou de l'eau, le noir du basalte et le vert de mes angéliques adorées.

Arrivés en haut de la première et dernière côte (vraiment facile, je vous l'assure !), le panorama est fantastique !


Gjáin

Au moment même où mes yeux se sont posés sur la multitude de cascades, le soleil s'est levé d'un coup. On se serait cru dans un film. D'ailleurs, des scènes de Game of Thrones y ont été tournées. Les couleurs sont irréelles et les photos ne rendent rien de la superbe de cet endroit qui me fait penser à Rivendell, le territoire des elfes dans le Seigneur des Anneaux.


Gjáin. Trouverez-vous l'arc-en-ciel ?


Là encore, peu de monde. On y est bien restés 1 heure le temps de faire mumuse. Quelques gouttes ont alors commencé à tomber, signe qu'il était temps d'aller se mettre au chaud.

Plutôt que de rentrer à la maison, direction la piscine géothermale de Gamla Laugin à Flúðir, à 5 minutes de la maison. Un petit coup de fil pour s'assurer que ça n'était pas complet et hop ! on y a passé notre fin d'après-midi.


Gamla Laugin


Gamla laugin, qui signifie "l'ancienne piscine", est plus connue sous le nom de Secret Lagoon. Les petits Islandais y apprenaient à nager avant que les piscines municipales ne sortent partout de terre dans les villes grâce à la géothermie.

Ce "lagon" n'a plus rien de secret. Réserver votre billet en ligne peut être nécessaire car il est désormais au programme de certains excursionnistes au départ de Reykjavík. Je me suis contentée de téléphoner 1 heure avant et tout s'est très bien passé. Il y avait du monde mais c'est franchement respirable - et moins cher que le Blue Lagoon.

Secret lagooon


L'eau de baignade est très chaude, attention ! Plus proche des 40°c que des 37°c mais ça a semblé convenir à ma copine Aude (qui avait peur d'avoir trop froid en Islande, ah ah !!). Quand j'ai commencé à ressembler à un homard, je suis sortie me balader autour du bassin. Vous êtes aussi sur un site géothermique où l'on peut donc observer petits geysers et autres solfatares. Un joli petit coin parfait pour clore une journée parfaite ! J'adore l'Islande (ah bon ?)






Reykjadalur