Le centre de mon monde


Vendredi 11 août 2017

Landmannalaugar. LAND-MANNA-LAUGAR. Les sources chaudes des gens du pays.

Vous n'imaginez pas à quel point ce nom me fait rêver depuis des années. Il aura fallu attendre mon 7ème voyage pour que je puisse m'y rendre enfin. Les dernières fois, soit les routes étaient fermées (ce site est accessible du 15 juin au 15 septembre environ), soit j'étais à l'autre bout de l'île.

Landmannalaugar est considéré par les Islandais comme la perle des Hautes Terres centrales. Je ne vais pas les contredire. Les couleurs sont incroyables et les routes pour s'y rendre sont sublimes.




Plusieurs accès s'offrent à vous, 3 exactement. Ce sont principalement des routes en F pour "fjallvegur", donc des routes de montagne, où ne sont autorisés que les 4x4. Des gros 4x4 car certaines pistes traversent des rivières.

Passage à gué


La piste F225 et la F208 sont éprouvantes et imposent le passage de gués parfois profonds. Elles sont réputées comme étant les plus belles. Privilégiez le bus si vous voulez les découvrir sans prendre de risques.

Pour une fois, on a joué les petits bras. On a choisi de prendre la route 208 par le nord-ouest, celle qui arrive d'Árnes. Elle ne traverse aucun cours d'eau et c'était le chemin le plus court depuis notre maison à Hrepphólar. Attention, si ce n'est pas une route en F, le 4×4 reste néanmoins  in-dis-pen-sable !

En route, on a fait un détour de 10 kilomètres pour aller voir Háifoss, la deuxième plus haute chute d'eau d'Islande. Une jolie cascade de 122 mètres exactement ! Elle se trouve quelques minutes après Gjáin qu'on avait visité en début de semaine. Là aussi, c'est de la piste chaotique.

Háifoss


Mon homme et mon fils aîné étant restés à la maison, j'ai eu le privilège de monter dans la Dacia Duster de mes potes. Quel changement après la piste de Kjölur en Suzuki Jimny. Cette piste est simple quand on a le bon véhicule...Et l'entrée dans la réserve naturelle de Fjallabak est à couper le souffle !

 La piste F208 nord-ouest

Mêêê qu'est-ce que tu fais là ?

À l'arrivée, vous pouvez laisser votre voiture sur un parking et rejoindre le point de départ à pied, à 500 mètres seulement. Ça vous évitera de tenter la traversée d'un gué.

L'arrivée au refuge. Le parking sans gué se trouve sur la gauche


Vous pouvez passer plusieurs jours au camping de Landmannalaugar. Pour les amateurs de randonnées, il y a une multitudes de sentiers à découvrir.

Avec les enfants, on a choisi une petite marche tranquille nous permettant quand même d'observer de près les monts colorés Bláhnúkur et Brennisteinsalda. N'hésitez pas à acheter une carte détaillée au refuge du Landmannalaugar, juste à côté des sanitaires, pour 300 couronnes islandaises (environ 2,50 euros)

Bláhnúkur
Brennisteinsalda







On a opté pour la rando de Grænagil. Vous passerez du bleu, au vert, à l'ocre puis à l'arc-en-ciel en quelques minutes seulement. Les sommets sont faits de rhyolite, une lave riche en minéraux qui refroidit très lentement et donne ses couleurs aux reliefs de Landmannalaugar.

La troupe à Grænagil

Les montagnes de rhyolite vers Brennisteinsalda


En retour de balade, vous pouvez aller vous détendre dans les sources chaudes (des gens du pays). Attention à la dermite du baigneur, provoquée par des petits parasites parfois présents dans l'eau ! Cela reste une piscine naturelle, donc non stérile, avec les risques que cela comporte. Plusieurs cas de voyageurs infectés ont été reportés. Ne cédez pas non plus à la panique. Cela n'empêche pas des dizaines de personnes de s'y baigner tous les jours sans aucun problème.

Les sources chaudes


Ce site aurait mérité bien plus qu'un après-midi. Frustration, c'est comme ça qu'on dit ? J'y retournerai sans doute un jour...

Niceland







           Ég er eins og ég er (I am what I am)