Martine monte à cheval


Jeudi 21 juin 2018

Premier jour de l'été. Il pleut sur Reykjavík. Conditions idéales d'après Begga pour monter à cheval dans les collines rouges de Rauðhólar: "Au moins, nous n'aurons ni poussière, ni moucherons." Ou l'optimisme à l'islandaise, le fameux "þetta reddast" !

Begga, c'est une grande blonde avec un sourire large comme la faille de Þingvellir, la bonne humeur personnifiée. Accessoirement, c'est aussi la gérante d'Íslenski Hesturinn - The Icelandic Horse.


Begga


Je ne pouvais pas  tomber mieux pour ma première séance à cheval depuis 31 ans...Ceux qui me connaissent ou qui ont lu mon billet "Chevaline" savent que je souffre d'hippophobie après une mauvaise chute et un galop non maîtrisé à l'âge de 8 ans.

Mon amie Aurélie, cavalière émérite, avait déjà participé plusieurs fois aux excursions d'Íslenski Hesturinn et me l'a conseillée. Mieux, elle m'a accompagnée !


Avec Aurélie


Arrivées vers 9h30, tout commence avec la présentation de Begga sur la sortie à venir: de précieux conseils saupoudrés d'une bonne dose d'humour ! Pour ceux qui ne maîtrisent pas la langue de Shakespeare, Begga parle parfaitement français et certains employés sont même carrément gaulois !


Íslenski Hesturinn, qui signifie le Cheval Islandais


Vient ensuite le moment où nos chevaux nous sont attribués en fonction de notre niveau. Aurélie montera la tonique Brýnja, c'est le gros pépère Tvistur qui aura à me supporter.


Avec Tvistur 



Aurélie et Brýnja





Tout l'équipement est fourni gratuitement si nécessaire: bombes, vêtements de pluie, bottes, gants, etc. Notez que si vous avez l'habitude de monter à cheval chez vous, il faudra impérativement laisser vos affaires personnelles au profit de celles d'Íslenski Hesturinn. Les chevaux islandais ne sont pas vaccinés et personne ne souhaite prendre le risque de les contaminer avec une bactérie étrangère qui se serait invitée sous une semelle par exemple.




La balade se déroule sur le site volcanique de Rauðhólar, tout à côté de Reykjavík. Begga est aussi guide touristique professionnelle reconnue par l'Etat. C'est important de le préciser car dans le milieu des excursionnistes en Islande, il y a à boire et à manger…

C'est donc une sortie à cheval mais aussi un moment riche en informations sur le pays et sa géologie si particulière.




Nous resterons dehors plus d'1 heure, entre paysages de lave et étendues d'eau. À aucun moment il n'y a eu de temps mort et jamais nous n'avons été délaissés par Begga ou son staff qui nous encadrait.




Marche ou trot, ses chevaux ont l'habitude de se déplacer en groupe et au même rythme. Et moi qui ne connais rien au tölt, cette allure naturelle du cheval islandais, j'ai pu l'apprécier sans avoir vraiment à la demander. Pas évident de la trouver mais on la reconnaît tout de suite ! On a l'impression de voler tellement tout devient léger d'un coup !




Je ne peux que vous recommander d'aller rencontrer Begga et son mari Sveinn au sein de leur structure familiale. Je ne touche pas d'argent au passage, je parle juste avec le cœur.

Retrouvez toutes les photos de notre chevauchée fantastique en cliquant sur ce lien temporaire avant le mois d'octobre.











A SUIVRE: L'ASCENSION DE LA MONTAGNE ESJA

Esja

Midnight City


Du 20 au 24 juin 2018

Neuvième fois en Islande. " Elle doit avoir un amant. Il y a un mec là-dessous." Désolée de décevoir les langues de pu..., euh pardon, de vipères, mais non. Seuls ceux qui ressentent l'Islande comme je la vis savent. J'y retrouve des copains, je m'en fais d'autres avec une facilité déconcertante et prends ma dose d'adrénaline pour des semaines.


Nouvelle amitié à minuit en Islande


Arrivée le 20 juin avec 3/4 d'heure de retard, je croise Magnús par hasard à l'aéroport. Super ! Je vais rattraper ces 45 minutes en me faisant déposer à Hafnarfjörður au lieu de prendre le bus. Merci poto !


Mon chauffeur


Mon amie Aurélie est déjà sur place. À peine ma valise posée, nous filons à Reykjavík où j'ai donné rendez-vous à Amilka, un barista espagnol qui y vit. La magie des réseaux sociaux pour qui sait s'en servir ! Le coup de foudre Amilka-amical a été immédiat ! Tout est plus facile quand on porte la même île dans son cœur.


Amilka et Aurélie, 2 amoureux de l'île


Cette journée était la seule prévue ensoleillée pour mon séjour de 72h. Pas de temps à perdre pour aller observer le soleil de minuit ! Cet été 2018 dans la capitale et ses alentours est pour l'instant hivernal au possible. Amilka me confirme que seul le premier week-end de juin et aujourd'hui ont été radieux. Je suis rentrée d'Islande il y a maintenant plus d'une semaine et les Reykjavikois n'ont toujours pas revu l'astre solaire depuis, dur ! 100 ans que cela n'était pas arrivé, juin étant généralement un mois agréable.

Les fjords de l'Est et la région autour de Mývatn dans le nord sont statistiquement plus épargnés par la grisaille. Filez donc là-bas si vous voulez goûter au délicieux été islandais.

Revenons à mon soleil de minuit. Avec une journée d'avance, tous les Islandais semblent s'être pointés à Seltjarnarnes pour le solstice d'été. Eh oui, c'est le quartier le plus occidental de la capitale et donc le meilleur endroit pour observer la boule jaune surfer sur l'océan toute la nuit.


La foule à Seltjarnarnes !

23h à Grótta


Pas infaisable de rejoindre cette petite péninsule à pied, où se trouve le phare Grótta et la source chaude Kvika, mais pensez au retour au centre-ville ! C'est ainsi qu'on a pris en stop un touriste suisse pour le ramener à son hôtel : venu en t-shirt sous un beau soleil, la température n'était plus la même à 1h du matin ! 😉 Les lumières restent fantastiques quand même.


Minuit passé à Seltjarnarnes


Nous ne verrons plus le ciel bleu du séjour. Cela ne nous a pas empêché de faire une balade à cheval avec la sympathique Begga d'Íslenski Hesturinn - The Icelandic Horse ou de grimper la montagne Esja, la préférée des citadins. J'en parle bientôt sur mon blog.


Avec les chevaux Tvistur et Brýnja

Esja


Entre temps, nous avons découvert la cascade bien cachée de Brúarfoss dont je ne dévoilerai pas l'emplacement (démerdez-vous un peu !) et relevé le challenge de se baigner dans le lac Laugarvatn par 12°c. Ne soyez pas admiratifs, les sources chaudes du spa Fontana sont juste à côté. Et rien ne vaut un clapping géant (on en a eu 2 !) avec nos Vikings préférés pour se réchauffer !


Le lac Laugarvatn
Brúarfoss













Viking clap

Dans la Fan Zone



À suivre: ma chevauchée fantastique avec Íslenski Hesturinn - The Icelandic Horse 


Begga